puff


puff

puff nom masculin (anglais puff, d'origine onomatopéique) Toute modification de structure observée sur les chromosomes polytènes et témoignant de la synthèse d'A.R.N.-messager. (Les puffs correspondent à des bandes uniques dans lesquelles l'A.D.N. est déspiralisé. Ils désignent les anneaux de Balbiani.)

⇒PUFF, subst. masc.
Vx. Publicité mensongère ou outrancière, tromperie de charlatan. Synon. canard (v. ce mot C). Les petites notes insérées dans les journaux, et appelées réclames, se lancent hardiment dans le domaine de l'exagération, et se modèlent sur le puff des Anglais (E. GUINOT, Français peints par eux-mêmes, Le Directeur de théâtre à Paris, t. 4, 1841, p. 151). Il paraît que l'art de l'annonce, le Puff, est aussi développé chez vous que de ce côté des Pyrénées (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, 1846, p. 162).
REM. Puffer, verbe trans. Faire de la publicité à, vanter de façon exagérée. Je désire qu'elle [La Maison de J. Xifre] ait du succès, et je vous prie de puffer un peu l'auteur (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, 1861, p. 180).
Prononc.:[pyf] et [-œ-] (Lar. Lang. fr.), ou [-u-] (BARBEAU-RODHE 1930). Étymol. et Hist. 1783 (Courrier de l'Europe, 24 juin, XIII, p. 398 ds PROSCHWITZ Beaumarchais, p. 287). Empr. à l'angl. puff « souffle, brusque émission d'air » (XIIIe s.), d'où « chose vaine et futile, discours creux ou plein de prétention » et « louange outrancière et injustifiée de quelque chose » (mil. XVIIIe s.), apparenté au verbe to puff « souffler, émettre brusquement un souffle d'air » issu d'un vieil-angl. puffian supposé par des formes anc. et qui, avec des corresp. germ. continentaux, semble être d'orig. onomat. (NED). Fréq. abs. littér.:15.
DÉR. Puffisme, subst. masc. Art du puff. Parlant de sa visite du matin au jeune sculpteur Charmoy, il proteste contre l'œuvre et l'homme, n'y veut voir que puffisme, arrivisme et prétention (GIDE, Journal, 1902, p. 108). [], [pœ-]. 1re attest. 1874 (Le Journ. amusant, 21 nov., p. 7b ds QUEM. DDL t. 14); de puff, suff. -isme.
BBG. — BONN. 1920, p. 111; p. 112 (s.v. puffisme). — QUEM. DDL t. 14 (s.v. puffé); 17 (s.v. puffisme).

puff [pyf; pœf] n. m.
ÉTYM. 1783, repris en 1824; mot angl. d'orig. onomatopéique.
Anglicisme. Vieux.
1 Réclame outrancière ou trompeuse (terme utilisé par Stendhal).
2 (1842, Balzac). Manœuvre trop voyante, et donc vouée à l'échec.
0 La Fontaine disait à la Champmeslé : « Nous aurons la gloire, moi pour écrire des vers, vous pour réciter. » Il a deviné. Mais pourquoi parler de ces choses-là ? La passion a sa pudeur; pourquoi révéler ces choses intimes ? Pourquoi des noms ? Cela a l'air d'une rouerie, d'un puff.
Stendhal, Lettre à Sainte-Beuve, 26 mars 1830, in Correspondance, Pl., t. II, p. 180.
DÉR. Puffer. — Puffiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Puff — Puff, the Magic Dragon Saltar a navegación, búsqueda «Puff, the Magic Dragon» Sencillo de Peter, Paul and Mary del álbum Moving Publicación 1963 Grabado 1963 …   Wikipedia Español

  • Puff — may refer to:In foods with high air content: *Puffed grain *Puff pastry *Cocoa Puffs *Cream puff, profiteroleIn low density objects: *Powder puff, face powder applicator *Puffs, a brand of facial tissueIn animals: *Puffer, fish in family… …   Wikipedia

  • Puff — (ugs. für:) »Stoß, dumpfes Geräusch«: Das seit mhd. Zeit bezeugte Wort (mhd. buf) ist – wie auch niederl. bof, pof »Stoß, Puff« und engl. puff »Stoß, Puff; Windhauch« – lautnachahmenden Ursprungs, vgl. die Interjektion puff!, älter nhd. auch… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Puff — bezeichnet: eine Onomatopöie mit mehreren Anwendungsformen, zum Beispiel (meist dumpfe) Schläge umgangssprachlich ein Bordell ein mittelalterliches Würfelbrettspiel namens Wurfzabel bzw. Trictrac, oder dessen moderne Variante Backgammon. Der Name …   Deutsch Wikipedia

  • puff — [pʌf] also ˈpuff piece noun [countable] informal MARKETING an advertisement or other piece of writing in a newspaper etc that strongly praises a product * * * Ⅰ. puff UK US /pʌf/ noun [C] also US …   Financial and business terms

  • Puff — Puff, n. [Akin to G. & Sw. puff a blow, Dan. puf, D. pof; of imitative origin. Cf. {Buffet}.] 1. A sudden and single emission of breath from the mouth; hence, any sudden or short blast of wind; a slight gust; a whiff. To every puff of wind a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Puff — Puff, ein unabänderliches Wörtchen, welches den dumpfigen Laut nachahmet, welchen manche Körper, besonders im Stoßen und Fallen verursachen, und welcher gröber und dumpfiger ist, als diejenigen, welche man durch Piff und Paff ausdruckt. Siehe… …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • puff — puff; puff·er; puff·ery; puff·i·ly; puff·i·ness; puff·ing·ly; …   English syllables

  • Puff — Puff, v. i. [imp. & p. p. {Puffed} (p[u^]ft); p. pr. & vb. n. {Puffing}.] [Akin to G. puffen to pop, buffet, puff, D. poffen to pop, puffen to blow, Sw. puffa to push, to cuff, Dan. puffe to pop, thump. See {Puff}, n.] 1. To blow in puffs, or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Puff — Puff, v. t. 1. To drive with a puff, or with puffs. [1913 Webster] The clearing north will puff the clouds away. Dryden. [1913 Webster] 2. To repel with words; to blow at contemptuously. [1913 Webster] I puff the prostitute away. Dryden. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.